Vérification du casier judiciaire vs. Casiers judiciaires

Vérification des casiers judiciaires et des dossiers de police contrôles ne sont pas la même chose. Ce est l'un des facteurs les plus importants à prendre en considération pour l'utilisation de ces bases de données dans le cadre d'un bon et enquête précise.

vérification du casier judiciaire

Une vérification des dossiers de police nécessite le consentement de la personne en question. Les services de police devront être l'objet d'assister en personne pour confirmer son identification. Les contrôles suivants sont ensuite complétées:

  • dossiers de police, y compris tous les dossiers de la police et de l'information
  • Centre canadien d'information sur la police (CIPC)
  • Dossiers de la GRC historiques
  • Portail d'informations policières (bases de données locales des services de police à travers le Canada)
  • Informations Justice (l'information judiciaire criminelle)

Contrairement à une vérification du casier judiciaire, ces requêtes supplémentaires peuvent localiser un contact indésirable historique et actuelle avec la police, y compris les dossiers de suspects justifiés et convictions actuelles et / ou les frais qui ne sont pas encore entrés sur le Centre canadien d'information sur la police (CIPC).

Foire du suspect, la charge, et de l'information chargée est plus révélateur que des condamnations parce qu'une personne peut avoir des rencontres indésirables avec la police (souvent par le biais des plaintes du public) et pas de casier judiciaire.

Vérification du casier judiciaire

Il ya de nombreuses entreprises privées qui effectuent un Centre canadien d'information sur la police (CIPC) vérifier les antécédents judiciaires que les condamnations. Avec les récents changements à la politique nationale de dépistage vérification du casier judiciaire de ces entreprises privées ne sont pas autorisés à effectuer des contrôles de dépistage du secteur vulnérable pour les personnes travaillant avec des enfants ou faire du bénévolat, aînés, handicapé, et ainsi de suite. Ces types de contrôles doivent désormais être effectuées par le service de police local de la requérante.

Il est important de noter que toutes les condamnations apparaîtront sur un casier judiciaire CIPC, et il peut prendre aussi longtemps que 36 mois pour les condamnations à entrer sur un casier judiciaire dans le CIPC. Police, cependant, avoir accès à ces informations à partir d'autres bases de données.